Accueil site e-care
télésurveillance  pro-active
pour les insuffisants cardiaques

UTBM

Pour l’UTBM, le développement des compétences en web sémantique attaché à des raisonnements de base est susceptible d’avoir un impact significatif sur la gamme des services offerts par les partenaires du projet et ceci grâce à son savoir-faire et son expertise en termes de gestion des connaissances. Enfin, ce projet est important car il offre la possibilité de créer de nouvelles initiatives de partenariat rassemblant recherche et industrie.

L’Université de Technologie de Belfort Montbéliard est issue de la fusion de l’école nationale d'ingénieurs de Belfort (ENIBe) créée en 1962, et de l’antenne de l’université de technologie de Compiègne implantée en 1985 à Sévenans, devenue "Institut polytechnique de Sevenans" (IPSé) en 1991. L’UTBM a été fondée en 1999. En parallèle à ses activités d’enseignement, l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard développe de manière indissociable, depuis sa création, des activités de recherche qui se caractérisent à la fois par des productions à caractère scientifique et des coopérations à caractère technologique et opérationnel avec les entreprises et l’ensemble des acteurs de la vie économique et sociale.


Ces activités de recherche se déploient entre autre au sein des quatre laboratoires propres de l'UTBM qui regroupent notamment 80 enseignants-chercheurs, 20 enseignants-chercheurs contractuels, 15 IATOSS et 120 doctorants. Ces quatre laboratoires sont positionnés dans les disciplines des matériaux, de la mécanique, de l’informatique, de l’automatique et des sciences humaines
L’UTBM participe au projet E-care à travers son laboratoire SeT (EA3317) : Analyse, développement et évaluation des réseaux et des systèmes de transport en intégrant la dimension humaine. Le laboratoire SeT regroupe aujourd’hui 42 permanents (5 ITA/OS, 37 enseignants-chercheurs), 12 enseignants- chercheurs contractuels associées, 62 doctorants, un nombre important de post-doctorants. Les compétences fondamentales des enseignants-chercheurs du SeT relèvent aujourd’hui de 5 sections du CNU. Cette pluridisciplinarité a fait émerger des synergies entre les diverses spécialités autour des systèmes et applications liés au transport terrestre et en particulier : les véhicules propres, et la gestion de l’énergie, les véhicules intelligents et la mobilité, l’ergonomie et la conception des systèmes. Le SeT  joue un rôle très significatif au sein du pôle de compétitivité́ « Pôle Véhicule du Futur » et a participé très activement au développement des travaux sur la pile à combustible. Le laboratoire est structure en quatre équipes travaillant en complémentarité́ et contribuant à des actions transversales :

  • CS (Evaluation et Conduite de Systèmes) dans les domaines suivants : Régulation du trafic, Planification et ordonnancement des tâches de transport en logistique
  • ICAP (Informatique : Communication, Agent et Perception) dans les domaines suivants : Systèmes Multi-Agents, Perception de l'environnement et navigation autonome et Communication
  • CCE (Commande et Conversion d’Energie) : Conception et commande des actionneurs électriques - Véhicule électrique rechargeable - Réseaux électriques intelligents - Système pile à combustible
  • ERCOS (ERgonomie et COnception des Systèmes) : Développement des connaissances sur le fonctionnement de l’homme pour sauvegarder sa santé, son bien-être et sa sécurité - Développement des méthodologies, des outils de simulation numérique, pour une conception de systèmes mécaniques centrés sur l’homme - Développement des connaissances sur les matériaux pour une conception responsable de systèmes mécaniques durables centrés sur l’homme